Author Archives: Michele L

Consultante et Coach
S’équiper pour gérer son savoir, ses talents et son expérience

Barbarie ordinaire et pensée totalitaire

Puisque les allemand ont commis des actes monstrueux, c’est que ce sont des monstres : pas du tout ! dit Boris Cyrulnik,  ce crime incroyable est arrivé dans un des pays les plus cultivés d’occident, l’un des pays les plus progressistes d’occident, la belle culture allemande, la belle culture germanique, et bien, c’est là qu’a été commis l’un des plus grands crimes contre l’humanité….même s’il y en a eu d’autres… C’était un peuple cultivé, c’est à dire que l’explication par la barbarie, qu’on entend actuellement et qui revient,, n’est pas pour moi  une explication …

….Certains  ont commis des actes monstrueux et c’étaient des gens cultivés, des gentils papas, des gentilles mamans, avec des vraies familles, des sportifs, des artistes, des scientifiques… alors je me suis dit « il faut penser autrement, et chercher à comprendre autrement –  » Comment un acte monstrueux comme ça ,a-t-il pu être pensé? »

Boris Cynulrik , dans la conférence suggérée pour votre liste de lecture, en annexe, retrace à l’aide d’exemples, un bout de l’histoire de la psychiatrie.  B. Cyrulnik se nomme lui même comme archéo psychiatre : 50 ans de fréquentation avec les biologistes, les neurologues et les psychiatres, le monde de la recherche,  l’amènent à confronter la « doxa », qui colle à chaque époque de l’histoire, y compris celle qui préside au développement des Sciences; et s’il nous fallait des exemples de l’obscurantisme, tel qu’il se présente encore dans notre monde moderne, il nous en offre un échantillonnage vertigineux : pourrions nous aussi, les « gentils » papas et les « gentils » managers », et les « gentils » responsables d’organisations, muter sans transition dans le versant « barbare? »

Encore un extrait?…

Rudolf Hoes, directeur du camp d’extermination tristement célèbre à Auchwitz, (Pologne) était aussi une personne de bonne éducation, etc… il écrit  » j’ai passé à Auchwitz les plus belles années de ma vie ! Comment expliquer cela? .. je m’entendais bien avec ma femme;, nous formions un couple qui marchait bien, on avait quatre enfants et on s’en occupait avec amour; on se cultivait et on avait une belle maisonnette à l’entrée du camp.

Auchwitz.png

J’ai passé à Auchwitz les plus belles années de ma vie! Un début de réponse apparaît, c’est que dans son esprit à lui, il avait passé des diplômes, il faisait bien son travail qui était difficile : il fallait brûler 10 000 personnes par jour , tenir les cadences ,et ce n’était pas un métier facile, et si je souligne ça ( Boris C) , c’est que ça vous paraît absurde! Mais c’est comme ça qu’il faut le dire, je crois : en se soumettant à une « doxa » sans critique possible, un langage totalitaire qu’il avait absorbé, qu’il avait intériorisé, qui lui avait permis d’avoir son « poste à responsabilités », il avait perdu tout esprit critique; pour lui il s’occupait bien de sa famille et il faisait un travail bien difficile : 10 000 corps à brûler chaque jour !

C’est possible que quelqu’un de cultivé et « gentil papa », « gentil mari », puisse commettre un crime sans aucune conscience de son crime? Il ne faisait qu’obéir ! Les inculpés de Nuremberg, tel Eichman, disaient « je ne suis coupable de rien, je n’ai fait qu’obéir »!il répétait ça comme un slogan.

Le seul moyen d’éviter cela est de critiquer systématiquement, et surtout prendre du recul pour garder ma capacité de jugement : j’entends que quelqu’un me propose une théorie, un autre témoignage?.. il faut que je voyage et rencontre d’autres systèmes politiques et relationnels , que je cherche à comprendre chacun d’eux , même si les idéologies sont différentes, même si les histoires et les cultures sont différentes, il faut que je cherche à comprendre, pour ne pas me soumettre à la théorie d’un Chef qui va me dire: nous seuls détenons la Vérité – les autres sont des « mécréants » qu’il est moral de tuer

Bonne lecture à tous – comme moi peut-être,  écouterez-vous  les infos avec plus de distanciation.

lefebvremichele2@gmail.com

gentil clown

tellement important

 

 

Publicités

Halloween, la fête de tous les « saints »?

En France aussi, on perpétue, à l’image des anglo-saxons, une fête joyeuse, le jour d’Halloween. Certes,  l’origine et les symboles attachés à cette tradition disparaissent quelque peu derrière un folklore orchestré par les maîtres de la consommation. Nombreuses sont les maisons, où suivant la légende irlandaise,  on installe une citrouille creuse, avec une bougie allumée, censée guider les âmes perdues.

citrouille

 

Cette année, 2017 le terrorisme s’est manifesté à New York le jour d’Halloween; et, pour juguler l’impact de l’horreur, et aussi la peur de la mort, le Maire a autorisé les manifestations de rue prisées  par les new-yorkais. La foule joyeuse qui se presse le long de la 6e avenue, semble donner raison aux autorités. Parmi les personnes rencontrées, toutes approuvent le maintien de la manifestation. « De toute façon, on n’est plus en sécurité nulle part, ça peut arriver n’importe où », constate Harold, un Equatorien qui vit depuis douze ans dans la Grosse pomme, son masque de squelette remonté sur le sommet de la tête.

Ainsi se côtoient le rire et l’horreur, l’évocation de la mort y est présente d’une manière ou d’une autre : réelle, ou sanctifiée par le souvenir.

sorciere halloween

Les enfants ont ce talent de faire coexister dans leur imaginaire des versions très différentes de la mort. Leur imaginaire invite le fantastique, là où la raison n’est pas, l’intuition là où le connaissable se dérobe ***

Un enfant de de 4 ans 6 mois répond , au cours d’une interview sur sa compréhension de la mort :

MB ( 5ans)

« il avait les yeux fermés

  • Pourquoi ?
  • Parce qu’il est mort
  • Quelle est la différence entre dormir et mourir ?
  • Ils le mettent dans un cercueil. Ils mettent les mains comme ça quand quelqu’un est mort.
  • Que lui arrive-t-il dans le cercueil ?
  • Les vers le mangent. Ils font des trous dans le cercueil
  • Pourquoi les laisse-t-il manger ?
  • Il peut plus se lever parce qu’il a du sable sur lui.., il peut pas sortir du cercueil
  • S’il n’avait pas de sable sur lui ? pourrait-il se lever ?
  • Oui, s’il avait pas été poignardé. Il creuserait le sable avec ses mains. Ca montre qu’il veut toujours vivre

halloween chouette

un autre témoignage de YG 8 ans,

« – Les gens croient que les morts peuvent sentir les choses…

  • Et ce n’est pas vrai ?
  • Non ils peuvent pas sentir, comme quand on dort. Quand je dors, je ne sens rien, sauf quand je rêve
  • Est-ce qu’on rêve quand on est mort ?
  • Je ne crois pas. On rêve jamais quand on est mort. Des fois on a des images, mais pas comme dans les rêves »
halloween joyeux
***extrait de Thérapies existentielles I Yalom

lefebvremichele2@gmail.com