Category Archives: comportements & automatismes

le narcisse et le tournesol

Poème de M.Darwich

Point de vue : la différence entre le narcisse et le tournesol est celle qui distingue deux façon de voir. Le premier regarde son image dan l’ondée et dit : « il n’y a que moi »

Le second regarde le soleil et dit : je ne suis que ce que je  vénère.

Et dans la nuit la différence se réduit , et s’amplifie l’exégèse ….

Qui choisissons nous d’être?

Quelle réalité choisissons nous ? ( pour les anglicistes )

https://embed.ted.com/talks/anil_seth_how_your_brain_hallucinates_your_conscious_reality

lefebvremichele2@gmail.com

 

Publicités

Deviens qui tu es

QUI SUIS JE? ……
Le lanceur de dès
Qui suis-je pour vous dire
ce que je vous dis,
moi qui ne fus pierre polie par l’eau
pour devenir visage
ni roseau troué par le vent
pour devenir flûte…
Je suis le lanceur de dès.
Je gagne des fois, je perds d’autres fois.
Je suis comme vous
ou un peu moins…
Je suis né près du puits
et des trois arbres solitaires telles des nonnes.
Je suis né sans flonflons ni sage-femme.
J’ai reçu mon nom par hasard,
par hasard,
appartenu à une famille,
et hérité de ses traits, ses caractères
et ses maladies :
Premièrement : Problèmes artériels et hypertension.
Deuxièmement : Pudeur devant le père, et la mère et la grand-mère arbre.
Troisièmement : Illusion que la grippe se guérit par une infusion chaude de camomille.
Quatrièmement : Paresse à évoquer l’antilope et l’alouette.
Cinquièmement : Ennui durant les nuits d’hiver.
Sixièmement : Inaptitude flagrante au chant.
Je n’étais pour rien dans ce que je fus.
Le hasard m’a fait de sexe masculin…
par hasard j’ai vu l’astre lunaire,
pâle tel un citron,
courtiser les femmes encore réveillées
et je n’ai pas fait d’effort pour trouver
un grain de beauté
au plus intime de mon corps !

(…)

J’ai la chance de dormir seul,
d’écouter ainsi mon cœur,
de croire en mon talent à déceler la douleur
et appeler le médecin,
dix minutes avant de mourir,
dix minutes suffisantes pour revivre
par hasard et décevoir le néant.
Mais qui suis-je pour décevoir le néant ?

Mahmoud Darwich. Extrait de « le lanceur de dés »

 

 

 

https://poesiemuziketc.wordpress.com/2013/02/11/mahmoud-darwich-poemes/