Category Archives: faire un choix

Deviens qui tu es

QUI SUIS JE? ……
Le lanceur de dès
Qui suis-je pour vous dire
ce que je vous dis,
moi qui ne fus pierre polie par l’eau
pour devenir visage
ni roseau troué par le vent
pour devenir flûte…
Je suis le lanceur de dès.
Je gagne des fois, je perds d’autres fois.
Je suis comme vous
ou un peu moins…
Je suis né près du puits
et des trois arbres solitaires telles des nonnes.
Je suis né sans flonflons ni sage-femme.
J’ai reçu mon nom par hasard,
par hasard,
appartenu à une famille,
et hérité de ses traits, ses caractères
et ses maladies :
Premièrement : Problèmes artériels et hypertension.
Deuxièmement : Pudeur devant le père, et la mère et la grand-mère arbre.
Troisièmement : Illusion que la grippe se guérit par une infusion chaude de camomille.
Quatrièmement : Paresse à évoquer l’antilope et l’alouette.
Cinquièmement : Ennui durant les nuits d’hiver.
Sixièmement : Inaptitude flagrante au chant.
Je n’étais pour rien dans ce que je fus.
Le hasard m’a fait de sexe masculin…
par hasard j’ai vu l’astre lunaire,
pâle tel un citron,
courtiser les femmes encore réveillées
et je n’ai pas fait d’effort pour trouver
un grain de beauté
au plus intime de mon corps !

(…)

J’ai la chance de dormir seul,
d’écouter ainsi mon cœur,
de croire en mon talent à déceler la douleur
et appeler le médecin,
dix minutes avant de mourir,
dix minutes suffisantes pour revivre
par hasard et décevoir le néant.
Mais qui suis-je pour décevoir le néant ?

Mahmoud Darwich. Extrait de « le lanceur de dés »

 

 

 

https://poesiemuziketc.wordpress.com/2013/02/11/mahmoud-darwich-poemes/

 

Publicités

Il n’y a pas de problème aussi grave, que tu ne puisses rendre pire

Quelle est la pire de vos peurs?

Quelles sont les pires expériences de votre vie? celles que vous ne voudriez jamais revivre? Qu’avez vous peur d’affronter?

« Don Juan » (dans le récit du voyage à Ixlan ) enseigne les leçons  du « sorcier » à Castaneda, « l’universitaire » rationnel, qui veut apprendre et acquérir cette autre forme de connaissance/pouvoir, détenue par des chamans indiens.

Castaneda obtient donc sa première rencontre, avec Don Juan,et la consigne était :  » ni camera, ni appareil enregistreur ». Inquiet et ignorant des méthodes du « sorcier »,  de crainte de perdre le contrôle  des expériences, il a enfoui dans sa poche un calepin et un crayon, pour prendre des notes, et se souvenir.

peur-de-rien15

Avant même de commencer cette expérience captivante pour lui, ultime confrontation avec son savoir,  Castaneda confronte une peur qui nous est commune à tous : ne pas perdre le contrôle….. Nos peurs profondes sont difficiles à démasquer, parce qu’elles sont associées à des fixations ( de notre attention ) très diverses.. l’araignée, les serpents, le voyage en avion, les voleurs ..etc..

peur-fantomes-01

Nous évitons de nous y exposer, et la plupart du temps nous sommes dans le déni de ces peurs primales, enfouies dans notre mémoire. La peur de disparaître, ( se fondre dans la masse, dans l’univers..) est l’une des plus puissantes. Chacun à sa façon va s’en arranger, et compulsivement mener sa guerre… contre cette partie de lui même ! Se battre contre un ennemi invisible, dans l’ignorance de ses stratégies (il se déguise en permanence). Son rôle est de saboter toute velléité de changement dans votre vie…Les peurs cimentent vos habitudes, et c’est la raison pour laquelle il est si difficile de changer des habitudes.

« Il n’y a pas de problème aussi grave que vous ne sachiez rendre pire.. »

Ma crainte me fait mourir de peur! La question clé est : en regardant la différence entre danger perçu et réel danger , identifiez  la vraie raison (irrationnelle) dont vous devriez avoir peur  …En passant d’une crainte générique de choses horribles qui pourraient se produire,  à une conscience des réels dangers que vous encourez :   vous pouvez changer fondamentalement vos réactions : question de  préparation et d’entraînement.

Qu’est ce qui vous a fait le plus peur dans la vie? et pourquoi l’avez vous tentée?

Le danger est différent de la peur .araignee-venimeusee

( récit )Beaucoup de gens ont peur des araignées. Vous devriez avoir peur des araignées – elles sont terrifiantes et ont de longues jambes velues. Les araignées comme celle-ci, la recluse brune – c’est horrible. Si une recluse brune vous mord, vous développez une de ces horribles nécroses énormes à la jambe et il se pourrait qu’il y en ait une là tout de suite sur le fauteuil derrière vous. Comment savoir ? L’araignée vous tombe dessus, et vous contractez une grande panique parce que les araignées font peur. Mais vous vous demander s’il y a vraiment une recluse brune sur le fauteuil d’à côté. Je ne sais pas. Il y en a ici ? Si vous faites un peu de recherches, vous trouvez que dans le monde il y a environ 50 000 espèces différentes d’araignées et qu’à peu près deux douzaines sont venimeuses parmi ces 50 000. Si vous êtes au Canada, à cause des hivers froids, en Colombie-Britannique, il y a environ 720,730 espèces d’araignées et il y en a une – une seule – qui est venimeuse, et son venin n’est même pas mortel, c’est plutôt comme une méchante piqûre. Et cette araignée possède de magnifiques taches sur son dos, comme pour indiquer : je suis dangereuse, j’ai un gros symbole radioactif sur mon dos, c’est la veuve noire. Même si vous ne faites pas très attention, vous pouvez éviter de croiser une de ces araignées – elles vivent proche du sol, lorsque vous vous promenez, vous ne tomberez jamais sur une veuve noire qui va vous mordre. Elles ne tissent pas ce type de toile, elles les tissent plutôt dans des coins. On l’appelle « veuve noire » car la femelle dévore le mâle. Elle n’a que faire de vous. Alors en fait, la prochaine fois que vous rentrez dans une toile d’araignée vous n’avez pas besoin de paniquer et d’avoir une réaction primitive. Le danger est complètement différent de la peur.

Mais comment surmontez-vous la peur ? Comment changer votre réaction ? La prochaine fois que vous voyez une toile, regardez-la, assurez-vous que ce n’est pas une veuve noire, et rentrez dedans. Quand vous en voyez une autre, rentrez aussi dedans. C’est juste légèrement duveteux. Pas grand chose. L’araignée qui pourrait sortir n’est pas plus menaçante qu’une coccinelle ou qu’un papillon. Je vous assure qu’après être rentré dans une centaine de toiles d’araignées, ça aura changé votre réaction fondamentalement humaine, votre réaction primitive, et vous pourrez vous promener dans un parc le matin sans être inquiété par les toiles d’araignées – pareil pour le grenier de votre grand-mère, ou votre sous-sol. Vous pouvez appliquer cela à n’importe quoi.

L’expérience de l’astronaute Chris Hadfield est pleine d’enseignements ! ( brutalement aveugle alors qu’il sortait dans l’espace ..)

…..Vous avez pris les rêves de ce garçon de neuf ans qui étaient impossibles et redoutablement effrayants, redoutablement terrifiants, vous les avez mis en pratique, et vous avez trouvé un moyen de vous reprogrammer, de changer vos peurs primitives, ce qui vous a permis de revenir avec une palette d’expériences et un niveau d’inspiration à partager qui n’aurait jamais été possible autrement.

Partagez-la video sans modération. ( transcript disponible en langue française )

 

Nos peurs sont à l’envers de nos certitudes. Si le but de notre vie est la « rencontre » surprenante, la nouveauté des sensations, la créativité dans nos relations ou notre environnement, il n’est pas d’autre exploration plus motivante que l’introspection, pour faire confiance à nos dons personnels, et les transformer en talents de vie – Les obstacles? .. les limites à réaliser nos rêves? Cherchez le « Saboteur »en vous. Il a un langage, il possède un vocabulaire et un système de pensées , des convictions; il est agissant, il détient un réel pouvoir sur vos décisions;  rarement questionné, parce qu’il a participé à votre construction, et certains de vos succès, il se manifeste par des « petites  voix » qui vous soufflent des raisons objectives de ne pas faire, de ne pas entreprendre, de ne pas… voir, entendre, sentir… (Vous n’êtes pas schizophrène pour autant! ). Mais tôt ou tard vous serez confronté à vos paradoxes : si je fais, je risque de perdre, si je ne fais pas je risque aussi de perdre… là , à ce moment,  résident les alertes, et les opportunités de vous interroger.

Ask your coach !

écrire :

lefebvremichele2@gmail.com