Vos questions les plus fréquentes au sujet du coaching

 

Questions les plus fréquemment posées 

Galactque bleu

  • combien coûte une séance de coaching ?

Suivant les offres que vous pouvez consulter sur internet : de la gratuité (essai)  à 5 euros symboliques, 30, 40, 100 à 800 voire 2000 euros l’heure  pour des  conférenciers, experts connus, (aux US par exemple) appelés auprès de responsables à haut niveau.

Quand le coach  intervient en entreprise, la valeur de la prestation est liée au résultat attendu d’un tel accompagnement. L’organisation est différente ; alternance de sessions en groupe, et suivi individuel en appui.   Les clauses du contrat   stipulent les critères d’évaluation, qui permettent de mesurer « l’avant » et l’après ». C’est ce résultat qui justifie le prix négocié d’une intervention.

Pour des particuliers, il existe aussi des formules « ateliers » ( workshops ) à thèmes, avec ces prix « doux ». Vous apprenez autrement et vous apprenez aussi beaucoup de l’expérience des autres ; souvent ces rencontres participent à dédramatiser aussi votre perception des « problèmes », et à vous sentir moins seul.

  • Se faire coacher est-il à la portée de tout le monde?

Oui –   si cette question sous tend que la personne est déjà engagée dans un questionnement personnel. L’image que j’aime utiliser est celle de la jardinière occasionnelle  que je suis ; lorsque vous semez des fleurs, vous choisissez  un  emplacement fertile et une exposition convenable, et normalement ça pousse !  Les résultats sont parfois surprenants !

Si vous semez sur la roche, le vent emportera les graines, les oiseaux s’en régaleront,  et vous ne verrez rien germer .

Vous n’êtes jamais à l’abri des intempéries, mais c’est votre responsabilité d’apprendre au fil des ans à obtenir les résultats que vous souhaitez. La variété des jardins témoigne de l’éventail des possibilités du monde du vivant; rien n’est jamais figé.

La jardinière a aussi rencontré des alliés inattendus :  réjections de graines – par des oiseaux, dans un interstice de votre terrasse ( framboisiers , figuier)  qui finissent par fissurer le socle de votre terrasse… et prospérer contre toute attente !!

  • Bonjour, Coach et Psy quelle est la différence ?

Vous allez voir un coach pour répondre à une question ( je suis bloqué, je ne sais plus comment m’y prendre .. etc.. je veux changer quelque chose dans ma vie, et je crains de perdre un confort acquis ..). Retenez ce que dit Einstein à ce sujet : le cerveau qui crée le problème, ne peut pas trouver la solution. Le coach participe à renforcer votre estime de vous même, et ouvrir des possibilités.

Vous consultez un psy parce qu’il y a une souffrance ; cette souffrance revêt plusieurs aspects , et la problématique peut être ancrée profondément dans des sentiments de dévalorisation extrême, ( je suis nul ) ou dans des difficultés relationnelles ( violence) ou encore dans un repli désespéré où la personne  se coupe de tout.

Par exemple un adolescent se replie sur lui même et décroche de sa scolarité;  il existe une perte de sens pour lui, et différentes causes sont imbriquées. Parfois le milieu familial participe à sa confusion.

Il existe des psy coach – et ceux là vous orienteront dans un parcours, où le changement attendu est  de toute façon parlé et négocié dans les attendus qui sont les vôtres.

NY en bleu

NY en bleu

  • Quelle formation  avoir pour devenir coach ?

Tout dépend de ce que vous recherchez : c’est comme pour la musculation : gonflette ?  ou recherche  d’une discipline pour avoir un corps harmonieux, et s’accepter dans ses imperfections.

Le « bien être » et « bien santé » occupent beaucoup de professionnels de nos jours  – Le « bien vivre » , ou le « vivre ensemble » rendent mieux  compte, du champ investi par le coaching.

Le coaching participe à œuvrer dans toutes les disciplines, dans le champ du perfectionnement, de la recherche, ou de démarches d’apprentissage.

La philosophie qui préside à ses interventions ( éthique ) , la méthode et les outils vous indiquent souvent le parcours personnel du coach,  et l’autorité professionnelle  qui est la sienne. ( d’où parle-t-il ?)

On distinguera dans tous les cas, les savoirs, l’expérience et //les talents à transmettre, œuvrer, satisfaire un accompagnement spécifique et expert.

Le coach est un homme, ou une femme – donc des êtres imparfaits – qui ont néanmoins entrepris à leur niveau personnel, une introspection suffisante, pour conscientiser leur conditionnement culturel et humain, et identifier leurs limites ( la connaissance de soi ) leur quête de  liberté,  dignité,  d’amour .. les grandes questions de vie sont d’abord les leurs.

Les formations qui prédisposent au coaching, dans le registre des sciences humaines,  explorent de façon transversale, l’histoire de l’humanité, les philosophies, l’histoire des religions, la littérature, et l’expression des arts, sous toutes ses formes.

Devenir   » coach « professionnel » ne s’improvise pas vraiment. On ne s’auto proclame pas « coach » : au cours de son cursus de  formations, le candidat coach présente une épreuve (ou un mémoire), pour chacun des cycles, qui est approuvé  par « ses pairs »; c’est comme un jury qui  témoigne de la maturité du coach, de ses capacités à comprendre, identifier les problématiques  qui lui sont soumises, et proposer un protocole d’intervention; il valide son ainsi son expérience

  • Vous parlez de formation en psychopathologie pour un coach… quel niveau de qualification dans ce domaine est-il préférable qu’ait le coach que je vais voir ?

La « psycho pathologie » correspond à une « maladie », étiquetée en tant que catégorie (classification  OMS)   de troubles du comportement –   de désordres psychiques  – ou difficultés relationnelles créant désordres dans son environnement de vie.

Ceci relève de la médecine.

  • bjr, coachez-vous aussi des ados?

Les ados sont de jeunes  personnes  qui traversent des périodes de doute (chaos) et sont particulièrement  fragilisés quand ils ne disposent pas de repères solides ( pour au contre lesquels ils veulent se distinguer = « tout le contraire de ce que j’ai vécu !! )

Le coach peut les rassurer sur eux mêmes,  les autoriser à penser pour eux  mêmes, co – créer de nouveaux repères.

  • Bonjour, sur combien de temps se déroule le coaching ?

Suivant la question posée et les « symptômes » présentés ( l’état problème ). Parfois deux sessions suffisent à débloquer un nœud émotionnel, mais généralement pour ce type de clarification six sessions (  de 2 à 3 heures ) sont nécessaires , sur une durée de 4 à 8 mois, suivant votre disponibilité, ou  la fréquences des « crises »  ( par ex : panique)

S’il s’agit de se préparer à un entretien d’embauche, ou de préparer une réunion délicate, une ou deux  sessions  suffisent .

François Schlesser

François Schlesser

  • quand une personne change grâce à son coaching à un point tel que d’autres aspects de sa vie sont bouleversés, que doit faire un coach ?

Tout changement est perçu dans votre environnement, et  questionne votre capacité à vous positionner, de façon écologique.

Le coach vous apprend à gérer les résistances, et désamorcer les jugements négatifs, renvoyer l’autre à ses propres peurs.

Vous apprenez à vous exprimer avec le « je » en vous  responsabilisant pour vos émotions. ( Qu’est ce qui se passe pour moi ? qu’est-ce qui se passe dans les faits ? )

Exceptionnellement, dans une relation parents enfants, le coach peut proposer  une grille de lecture nouvelle,  à des parents déboussolés ou dans le doute.

S’il y a persistance d’une souffrance, c’est un autre problème, qui demande une consultation psy. (changements systémiques)

Il arrive, dans l’entreprise, qu’au sein du management, dans certaines contextes,  d’aucuns décident à l’issue d’un coaching, de se réorienter, ou de briguer une promotion à l’extérieur. La résolution du chaos, génère un ordre nouveau et l’idéal, est que chacun trouve sa juste place ( projet constructif )

C’est la raison pour laquelle les équipes de management participent avec le Top décisionnel ( DG ) à la clarification de la stratégie., et de la vision des développements à venir. Ce sont les dissonances entre la réalité et la perception du sujet, qui sont questionnées.  Ces sessions de coaching collectif, peuvent se décliner dans un deuxième temps en sessions d’accompagnement individualisé, pour ajuster des stratégies de communication,  lever des craintes  et encourager l’engagement , la prise de risque …s’approprier des outils.

  • 
Bonjour. Comment s’y prendre pour trouver un bon coach qui ne soit pas un « charlatan »? Où chercher ?

Vous faire votre propre opinion :  aller sur les sites internet officiels.

La plupart des coachs proposent des entretiens préalables ( ou même des appels gratuits )

1)   vous comprenez qu’ils vous comprennent. Le courant passe

2)   vous avez envie de travailler avec cette personne parce que vous savez où vous voulez aller ( ou elle vous aide à le définir , et cela vous donne confiance )

3)   vous allez sur internet et vous essayez de comprendre les différences, les similitudes ; vous avez le droit de poser toutes les questions qui vous inquiètent

4)   vous allez sur les forums de discussion et vous vous faites votre propre opinion

5)   vous validez son éthique  ( par exemple : la liberté d’arrêter un cursus sans justification.. )

  • Est ce que des connaissances en analyse transactionnelle est un plus pour le coaching?

Oui , c’est l’une des méthodes connues. Elle suppose un apprentissage de « règles » et de codes pour expliquer la nature des relatons. Il y en a d’autres . Cela reste un « outil » pour travailler

  • Bonjour, pourriez-vous nous indiquer comment vous procédez avec « le futur coaché » lors du premier entretien ?

Je tire un  fil , dans une conversation, sans aucune intrusion dans l’histoire de vie; on explore le contexte et je participe à définir la vraie question. A partir de là, on peut parler du résultat souhaité pour vous.

Si possible construire une « histoire «  (ou un dessin ) pour expliquer l’état problème. ( ex : elle se comporte au travail comme une Princesse à qui tous les égards sont dûs. Je ne supporte plus son arrogance ; en fait elle n’a pas de royaume… etc..)

couple Victor  Brauner

couple Victor Brauner

  • Bonjour, comment justifiez-vous « 200 euros pour un collaborateur et 800 pour un dirigeant » ? Le coaching est-il si différent

Il n’existe pas de justification;  La valeur de la prestation  représente un enjeu important pour le client;  une position de dirigeant est délicate : quand il prend une décision, il entraîne avec lui le sort de dizaines de gens, voire des milliers – le prix à payer est fonction  de la valeur accordée aux  résultats du coaching : enlever les zones de doute, ou au contraire introduire une conscience des risques.

Une erreur de manœuvre et le Titanic a coulé !! ( ça coûte combien une erreur de discernement  du pilote d’un tel bateau ? )

  • Puis-je vous demander combien coûte une formation pour être coach. Quel en est le niveau requis pour pouvoir la suivre, et combien de temps elle dure?

Les cursus sont variables – et le minimum «requis » est une appréciation qui varie selon les pays . Aux EU il existe des  Docteurs en psy ou en neuro psy , en sociologie , ou autres disciplines  qui touchent à la connaissance de l’évolution  des sciences humaines, ou des développements de l’intelligence artificielle …

Il existe aussi des autodidactes qui sont devenus des conférenciers courus et chèrement recommandés, soit par des entreprises , soit par des universités ; C’est qu’ils sont tous  mus par une passion, et ont su fabriquer une histoire, un mythe, et les gens aiment à se retrouver dans leur expérience : ils inspirent d’autres personnes en dévoilant  leurs peurs, leurs doutes,  en se présentant dans leur humanité,  et leur réussite à portée de réalisation.  A noter qu’ils n’ont pas réussi de façon linéaire et racontent comment on peut apprendre de ses erreurs.

Cette culture nous est assez « étrangère ». Retenez que le coaching est fortement apparenté à l’apprentissage secondaire ( social ) Cela ouvre un  spectre  d’applications  très large

EN France particulièrement, le pays de Descartes, votre crédit professionnel est souvent comme une tirelire : alimenté par des diplômes qualifiants et menant à des filières identifiées, au registre des professions. C’est assez linéaire, et la croyance est dans le cumul, de savoirs qui devrait vous rendre plus « docte ». Posture assez « élitiste »

C’est la raison pour laquelle les coachs  ont un métier, ou une expertise reconnue, à laquelle ils adossent  le coaching.  Dans ce cas, c’est le savoir confronté à l’action, à l’expérience et la capacité d’apprentissage (en continu )

L’enseignement des techniques ( ou de  l’art )  coaching est lui même organisé suivant des filières professionnelles identifiées, au sein de réseaux, qui éventuellement sont fédérés au plan national ou international. C’est une garantie de sérieux , si possible sans dogmatisme ;  une représentation officielle de professions qui  sont à la croisée de nombreuses disciplines ( psycho socio, philo, communication etc..) existe ;  ces professions s’articulent aussi sur des connaissances transversales,  et demandent une confrontation avec différentes cultures et différentes façons de penser ; c’est à partir de nombreuses  heures de travail personnel, en groupes , d’ heures d’observation ( soi avec les autres) et d’expérience., en se soumettant à « reconnaissance de pairs » , suivant des critères de validation rigoureux, que les coachs font œuvre de « professionnalisme ».

Le coaching est un accompagnement –  qu’il convient de démystifier et documenter – parce qu’il existe différents points d’entrée ; nous « revampons » différents enseignements qui existent depuis les temps anciens . Curieusement les intuitions de certains mystiques , avaient  décrit il y a des siècles ce que les scientifiques mettent à l’évidence de nos jours, au travers l’imagerie du cerveau : nous  commençons à de  comprendre la complexité des connections, et de la chimie (!)  qui participent  à la  fabrication de notre intelligence ( réalité, créativité etc..). C’est très émouvant et prometteur d’avancées de notre médecine. ,

questions à la Huppe<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
Livre d'ATTAR
questions à la Huppe
Livre d’ATTAR

Mon back ground est l’enseignement (langues)  et je suis passée après dix ans d’exercice de la pédagogie, par la case entreprise.

Mes formations de  » coach » se sont échelonnées sur dix ans – cependant que je dispensais des formations  de communication, en alternant avec le consulting.

Entre les conférences professionnelles, les cours et les stages de formation, le temps dédié à vos lectures et études approfondies, des nombreux week end de workshops., compter environ 5000 euros et plus, par an

( à vous de savoir où vous voulez vous  arrêter, et à quel moment vous vous sentez devenir autonome dans votre développement professionnel )

= image de fin  ( à quoi est-ce quel les « autres » me reconnaîtront compétent ? ) Le prix total ( sur plusieurs années) peut équivaloir le prix d’un master aux US** ( En moyenne 50 000 euros)

J’ai en ce qui me concerne, à titre principal, suivi un cursus classique en techniques de communication

( techniques d’animation  Metaplan  = audit de groupes, brainstorming )

Praticien PLN – Master PLN – formation de formateurs

Praticien coach ICF – Master coach ICF

Cursus  de psychologie quantique ( US) avec Stephen Wolynski Phd
= construction de notre réalité et altérités identitaires – dimension holistique) 

**** La griffre US se vend très cher Et là pas de surprise, l’excellence à l’américaine coûte très cher. Comptez de l’ordre de 40 000$ (29 000 euros) par an pour aller suivre un master à Harvard ou au MIT (Massachusetts Institute of Technology). Public, Berkeley est nettement moins cher avec 26 000 dollars en master (18 500 euros). Mais cela peut aller encore bien plus loin et il faudra compter 108 000 $ (79 000 euros) pour suivre un MBA (master of business administration) à Harvard.

 

  • Bonjour on est sensé parler de quoi exactement avec vous ?

De ce qui vous intéresse le plus au monde : « Vous », vous et votre place dans le monde..vous rêves, vos doutes.. une quête de sens, une stratégie de changement..

  • Quelle est la légitimité d’une certification délivrée par une école qui n’a aucun statut reconnu?

Cf documentation, références de clients, et faites vous votre opinion. Ne pas partir à l’aveuglette : c’est comme un voyage, ça se prépare

Vous pouvez vivre un an en Inde – y apprendre pour vous des choses essentielles, pour votre vie, et ne pas valider ce voyage par  un diplôme « qualifiant », au sens professionnel. Par contre, si vous savez intégrer cette expérience à vos savoirs, un éventail de possibilités nouvelles s’offrent à vous.

  •  Est ce qu’un coach peut remplacer un psychologue ?

Oui, si le coach est aussi un psychologue…

La démarche est différente –  le coaching n’est pas une thérapie. (  si vous avez mal , vous allez mal )

Le coaching est comme  un révélateur ( de qui vous êtes, et qui vous voulez devenir ;  de ce qui empêcherait d’avancer , un cheminement propre à  changer les règles du jeu de votre vie ) .

  • Quelles sont les types de demandes les plus fréquentes pour les séances de coaching hors de l’entreprise

Situations de rupture,  … perte de repères (= je ne sais plus )

Démotivation ( je me suis trompé, et je m’ennuie, je suis en difficulté )

Orientation : je ne sais pas où je suis, et je ne sais pas vers quoi me diriger

Optimiser ( j’ai le sentiment de stagner – mais je ne vois rien pour changer les choses

Le travail sur mon doute ( la valeur que je m’accorde )

Situation d’angoisse et de panique à l’approche d’une échéance ( examen engagement etc..)

Mon désir est en panne. Je suis profondément déçu et blessé

Harcèlement  moral

Horizon

Horizon

  • Quand vous exercez pour les particuliers, vous coachez à domicile ? ou avez-vous un endroit (bureau) pour la séance ?

Il m’arrive d’intervenir par téléphone ou skype.

Souvent dans un local professionnel à l’extérieur ( séminaires de formation )

La plupart du temps dans l’entreprise.

  • Si on ne peut pas avoir un coach peut-on être son coach perso ?

La réponse est oui, pour une part d’introspection personnelle, structurée à l’aide  de questionnaires que vous avez déjà expérimenté et que connaissez.  Ou pour des exercices de méditation.

Pour le travail principal, c’est au contact des autres  que se révèlent les zones d’inconfort ( ex : « il » m’éneerrrrve !!!  seul devant le miroir , ça va à peu près. C’est le premier coup de fil qui vous stresse ! )

Si vous avez besoin d’autres informations, posez la question ( commentaires)

lefebvremichele2@gmail.com

 

tellement important

tellement important

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :