Tag Archives: label marque personnelle

conformiste moi?

L’identité comme mêmeté et de l’ipséité

(Paul Ricoeur)

Sameness en anglais idem en latin , tous ces termes impliquent une permanence dans le temps, une stabilité et une « staticité » de l’être, qui permet à tout instant de répondre à la

question : qui suis-je ? d’énoncer un « je suis «  au présent. sameness

Certaines modalités de l’expérience quotidienne nous permettent de faire tenir cette mêmeté : des emblèmes qui nous identifient, tels le nom, le métier, l’appartenance sociale, politique ou religieuse. Il existe un ensemble de marques distinctives qui permettent de ré identifier un individu humain comme étant le même. Cet ensemble forme le caractère, un pôle fini de l’existence. Le caractère désigne l’ensemble des dispositions à quoi on reconnaît une personne.

ID pub

L’homme contracte des habitudes. D’abord innovation, puis sédimentation, qui devient une seconde nature.Cette sédimentation confère au caractère une permanence durable, un trait de caractère à partir duquel s’opère une ré identification comme même.

inde jeunes filles

A cette construction du même par la sédimentation des habitudes vient s’ajouter un ensemble d’identifications acquises par lesquelles l’autre entre dans la composition du même. Pour une grande part, en effet, l’identité d’une personne, d’une communauté, est faite de ces identifications à des valeurs, des normes des idéaux des modèles des héros dans lesquelles la personne, la communauté se reconnaissent.

 

ID champion

stress

 

Ces éléments supérieurs valeurs et idéaux que l’on met au dessus de sa propre vie deviennent loyauté et loyalisme, s’incorporent ainsi au caractère et le font virer à la fidélité, donc au maintien de soi (Paul Ricoeur)

Ainsi , par cette stabilité empruntée aux habitudes et aux identifications acquises – les dispositions – le caractère assure à la fois l’identité numérique, l’identité qualitative la continuité ininterrompue dans le changement e finalement la permanence dans le temps qui définissent la mêmeté.

…. Cette construction du « moi » participe à  l’idée d’une « Organisation du stable », « ne pas faire d’histoire » « ne pas déranger » .. » rassurer »  .( .. se rassurer : je fais partie du « groupe » ) 

 

modélisation

Sans mulitiplicité , sans discontinuité,  sans fécondité.. toute aventure s’épuise en destin

 Qu’est ce que « l’ipséité? »

(ipséité = self hood;   ipse selbheit )

« L’identité mêmeté » rend hommage à un ordre. Sa pensée est l’organisation du stable.

A l’opposé « l’identité ipséité », penser vivre et parler, c’est se mettre en mouvement, c’est se dépasser.

C’est interroger cet ordre, s’étonner qu’il soit là, se demander ce qui l’a rendu possible. Vivre parler et penser c’est chercher dans les paysages disponibles «  comment et jusqu’où il serait possible de penser autrement »

L’Identité ipséité est une identité dynamique, qui cherche sans lien, à se lier à l’inconnu.

Vivre alors, c’est affirmer la différence, maintenir la contradiction, laisser advenir l’inconnu et l’inattendu, laisser libre la dimension de l’étrangeté et de l’ailleurs.

C’est affirmer que l’autre ne revient pas toujours au même .Il y a surgissement du nouveau et de l’étrangeté. L’étrangeté déçoit le même, le surprend.

L’Identité ipséité est toujours porteuse d’étrangeté qui ne réintègre pas la totalité. Elle n’en fait pas partie.

Notre sentiment du « moi » n’ est-il pas  la dialectique incessante entre ces pôles des possibilités de l’être homme?  En l’absence de cette dialectique, c’est soit l’ennui (de soi), soit,  la fuite forcenée à la recherche d’artifices nouveaux , pour stimuler les sens…( se sentir exister )..

Questionnaire à reprendre au cours des siestes de l’été.. accepter que les réponses ne viennent pas la première fois, passer à la question suivante etc … parfois les questions ne demandent pas de réponse ;  une conscience de soi  va s’éveiller peu à peu ..

Qui je suis
Qu’est ce que je veux?
Quel est mon but essentiel?
Quel talent unique je me reconnais qui me différencie de l’autre

Quelle est l’expérience qui m’a le plus touché et impacté

ou influencé le cours de mon existence?
Quel est le mythe fondateur de mon histoire?

 lefebvremichele2@gmail.com  Coach et formatrice

« vivre au plus proche de « qui » on est ..

Tout n’est pas bon, mais nous pouvons y inscrire le bien

gentil clown

vous êtes tellement important !

 

 

 

 

 

 

 

Entretien de recrutement

penser autrement

Dans le contexte de compétition pour un emploi, ou un contrat, comment est-ce que je fais la différence ? Comment est-ce que les gens me dé-marqueront de mes concurrents, aussi  diplômés et compétents que moi ?

Il est établi que vos qualités professionnelles et la valeur de votre CV sont un atout déterminant. Cependant je vous invite à reconsidérer un pré-supposé, qui sous tend votre question : votre « différence » comme une « marque » qui focaliserait l’attention des recruteurs. Il existe une équivalence dans ce cas, dans votre esprit, entre la « valeur » et la « marque » par analogie aux techniques du marketing ; le choix serait en quelque sorte guidé par une valeur intrinsèque, porté par la « marque », comme label de qualité.

Mais quelque soit votre qualification, vous l’exprimez aussi, les autres candidats peuvent se prévaloir de diplômes et de talents, capacités professionnelles éprouvées. Dans cette perspective, la question s’inverse : comment le « client » ou le « recruteur » va vous accorder un « avantage d’attention » ? ( en dehors du fait que vous êtes en face de lui au moment de l’entretien et pas les autres ). La réponse est chez le «recruteur », ou le « client » : il s’agit de 4 ou 5 critères qui définissent le « besoin » du client ou du recruteur. Et c’est la combinaison qu’il percevra, comme la meilleure dans la satisfaction de ses besoins, qui impactera sa décision.

Votre « valeur » dans ce contexte ne signifie pas que vous deviez présenter « telle » ou « telle » couleur ou blason (marque de fabrique), mais que les talents développés dans votre expérience, vous pré-disposent à résoudre les équations du client à ce moment précis de votre rencontre.

Votre talent sera dès lors de saisir les subtilités, que seul votre interlocuteur ressent. Il n’est même pas acquis qu’il en soit très conscient, et si vous le pouvez, créez l’interaction pertinente. Là réside la « différence » qui fait la « différence ». Chacune de vos rencontres est prétexte à vous éprouver dans ce talent de … diplomatie pointue…

Accordez à l’autre toute votre attention.. la décision ressort davantage de l’émotion que de la pure « rationalité

Des ré-actions? des commentaires?

tellement important